EN SAVOIR PLUS SUR

L'hébergement socio-éducatif

Les relations entre des parents et leurs adolescents ou jeunes adultes peuvent devenir si difficiles que le maintien du jeune au sein du domicile devient impossible. L’environnement familial ainsi dégradé nécessite alors un accompagnement éducatif dans le cadre d’un hébergement « extérieur ». Que le placement soit judiciaire au civil, au pénal ou administratif, il est question d’une mission de protection de l’enfance.

 Il s’agit dans le cadre de ces placements de reprendre le temps d’une socialisation du jeune par une réduction des conflits intrafamiliaux et donc du danger. Tout au long de ce processus, les parents restent dans leur immense majorité détenteurs de l’autorité parentale. Nous sommes donc associés dans un projet d’éducation à l’égard d’un même enfant : le leur. Les modes d’accueil peuvent être à la journée, dans un collectif ou en appartement.

MECS « Foyer de La Jaunaie »

NOS MISSIONS

Notre projet d’établissement s’inscrit dans la mise en œuvre de missions d’intérêt général en ce qui concerne la protection de l’enfance, la prévention de la délinquance et toutes actions de prévention, de soutien aux fonctions parentales et des politiques relatives à la justice au civil comme au pénal. Elles s’exercent selon des valeurs définies dans le projet associatif de l’Adaes44. Elles affirment le respect des personnes et le fait de croire en leur capacité d’évolution. Nos missions s’exercent dans un cadre législatif et réglementaire, précisé dans un certain nombre de lois et décrets :

  • L’article 375 du code Civil ;
  • L’ordonnance du 2 février 1945 ;
  • Le code de l’action sociale et des familles (chapitres relatifs aux « service de l’aide sociale à l’enfance et droits des familles dans leurs rapports avec le service d’aide sociale à l’enfance ») ;
  • La loi n° 2002-305 du 4 mars 2002 relative à l’autorité parentale ;
  • La loi n°2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance ;
  • La loi n°2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance ;
  • La loi n°2016-297 du 14 mars 2016 relative à la protection de l’enfant.

 

Au cadre général posé par la loi 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale. Aux recommandations de bonnes pratiques de l’Haute Autorité de Santé et plus particulièrement celles spécifiques au champ de compétences de l’établissement. Des missions qui contribuent aux engagements du département de Loire-Atlantique formalisés dans le schéma Enfance-Familles.

NOTRE APPROCHE

La finalité du dispositif d’hébergement éducatif diversifié la MECS « Foyer de La Jaunaie » est de permettre l’inscription des adolescents accueillis dans la société en les aidant à y faire leur place. Pendant leur placement, protéger et accompagner sont les deux axes prioritaires de notre action quotidienne.

Nous engageons les moyens de garantir un hébergement, de recouvrer la sécurité et la restauration de la personne et des liens aux autres, d’intégrer  la loi indispensable au vivre ensemble et nous favorisons des expériences différentes.

Nous avons la volonté d’accompagner leur processus d’autonomisation en travaillant au développement de l’estime de soi, à la découverte et l’expression de leurs ressources, à leur inscription dans une temporalité, à la construction de leur projet et à l’accession à la citoyenneté.

La diversité des prises en charge a pour volonté de répondre à la singularité de chaque situation. Il implique le jeune, ses parents et/ou représentants légaux dans le parcours singulier du placement. Poursuivre son parcours après le placement pourrait se définir ainsi : « Aujourd’hui  je suis ce que  je suis, nous sommes qui nous sommes et tout ça est la somme du pollen dont on s’est nourri ».

 

 

 

 

 

 

NOTRE ORGANISATION

La MECS « Foyer de La Jaunaie » est un dispositif d’hébergement éducatif diversifié qui accueille des adolescents et jeunes majeurs de 13 à 21 ans dans le cadre de la protection de l’enfance et/ou de la délinquance des mineurs. Le dispositif se compose de 3 structures d’hébergement et d’un service transversal de remobilisation des ressources personnelles. Le Foyer de La Jaunaie est habilité pour 31 jeunes.

L’Odyssée est un collectif de 10 jeunes de 13 à 17 ans au moment de leur accueil. Il est constitué d’une maison, d’un studio en proximité et d’une possibilité d’accueil en FJT. Les adolescents (garçons) ont des activités scolaires et d’apprentissage. Les éducateurs, maitresse de maison et veilleurs sont présents pour assurer une continuité éducative.

L’Intern’appart, est une structure pour 9 jeunes accompagné(e)s à partir de 15 ans en appartements de 2 et studios. La particularité de la prise en charge réside dans la bonne distance à trouver avec eux pour les aider à établir des relations adaptées à l’autre. Une équipe éducative les accompagne tous les jours de l’année et propose des temps collectifs singuliers.

Le Service Studios Appartements et Service Extérieur (SASSE) accompagne 12 jeunes de 16 à 21 ans à partir d’appartements et studio. L’équipe pluridisciplinaire les aide et les soutient dans l’ensemble de leurs démarches d’insertion (professionnelles, administratives, d’accès au logement, …) en développant avec eux et pour eux les ressources personnelles d’autonomisation.

Le Service de Remobilisation personnelle développe des actions transversales de soutien et d’orientation scolaire, d’ateliers de jour en cuisine, couture, bois, espace vert et autres. Ces actions se font au profit des jeunes accueillis et de jeunes extérieurs à l’institution dans le cadre des Parcours particuliers pour jeunes de 13 à 16 ans non scolarisé(e)s et bénéficiant d’une mesure éducative, afin de les aider par des expériences positives à raccrocher à des espaces de socialisation.

MECS « Les Amarres » à Saint-Nazaire

NOS MISSIONS

Notre projet d’établissement s’inscrit dans la mise en œuvre de missions d’intérêt général en ce qui concerne la protection de l’enfance, la prévention de la délinquance et toutes actions de prévention, de soutien aux fonctions parentales et des politiques relatives à la justice au civil comme au pénal. Elles s’exercent selon des valeurs définies dans le projet associatif de l’Adaes44. Elles affirment le respect des personnes et le fait de croire en leur capacité d’évolution. Nos missions s’exercent dans un cadre législatif et réglementaire, précisé dans un certain nombre de lois et décrets :

  • L’article 375 du code Civil ;
  • L’ordonnance du 2 février 1945 ;
  • Le code de l’action sociale et des familles (chapitres relatifs aux « service de l’aide sociale à l’enfance et droits des familles dans leurs rapports avec le service d’aide sociale à l’enfance ») ;
  • La loi n° 2002-305 du 4 mars 2002 relative à l’autorité parentale ;
  • La loi n°2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance ;
  • La loi n°2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance ;
  • La loi n°2016-297 du 14 mars 2016 relative à la protection de l’enfant.

 

Au cadre général posé par la loi 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale. Aux recommandations de bonnes pratiques de l’Haute Autorité de Santé et plus particulièrement celles spécifiques au champ de compétences de l’établissement. Des missions qui contribuent aux engagements du département de Loire-Atlantique formalisés dans le schéma Enfance-Familles.

NOTRE APPROCHE

Les jeunes confiés sont accompagnés dans un processus d’autonomisation, de responsabilisation, de socialisation et d’épanouissement personnel pour une expérimentation du monde qui font du placement une inscription dans un parcours de vie singulier et non comme une fin en soi : penser l’après dès l’arrivée du jeune.

« Ce placement, quel que soit son cadre, est une étape dans un parcours de vie et nous sommes soucieux que le jeune soit, avec sa famille et/ou ses représentants légaux, acteur des projets qui seront élaborés avec lui et l’équipe éducative ».

 Les valeurs et références partagées qui fondent notre action institutionnelle reposent sur des orientations éducatives favorisant le « prendre soin » et des principes d’interventions communs :

– la mise en œuvre d’un cadre malléable  dans le sens d’un accompagnement et un hébergement en fonction de la singularité des situations

– Le « vivre ensemble » comme levier à la socialisation

 

 

 

 

 

 

 

NOTRE ORGANISATION

La maison d’enfants à caractère social – Les  Amarres située à Saint-Nazaire, accueille  15 jeunes filles ou garçons, âgés de 13 à 21 ans, dans la cadre de la protection de l’enfance ou la délinquance juvénile. Ce Dispositif Educatif d’Hébergement Diversifié est composé de différentes structures qui permettent un accueil  adapté en fonction de l’évolution du parcours du jeune.

Les jeunes en fonction de leur situation et leurs projets bénéficient d’un accompagnement, via une équipe pluridisciplinaire, dans différents domaines : les relations familiales, la santé, la l’insertion scolaire et professionnelle, l’ouverture sur l’extérieur….

L’Estuaire : Un foyer collectif situé à proximité du centre-ville de Saint-Nazaire, ouvert 24h/24h – 365 jours par an ; accueillant 7 Adolescent(e)s, en chambres individuelles ou sur un studio à proximité de la structure.

Le Cap est un service d’accompagnement en logement extérieur composé de 8 studios meublés et équipés situés en centre-ville. Les jeunes accueillis bénéficient  d’un accompagnement dans l’apprentissage de l’autonomie (entretien du logement, la vie quotidienne, gestion du budget,…) dans la mise en œuvre d’un projet pour eux – mêmes.

 L’Horizon est un lieu ressource composé d’ateliers divers (sport, jardinage, bois, bricolage manuel, …) et d’un espace scolaire afin d’aider l’enfant à reprendre et/ou à conserver un rythme de vie pour éviter l’inactivité et découvrir de nouvelles compétences.